Qhapaq Ñan : La grande route inca du Nord Pérou, première partie – Visite 360°

Dans le Nord Pérou s’étend l’un des plus grands vestiges de la route longitudinale des Andes, colonne vertébrale du Qhapaq Ñan : le réseau des routes incas. Cet axe qui reliait Cusco à l’Équateur et au Nord du Tawantinsuyo traversait la cordillère des Andes en franchissant tous les obstacles. Aujourd’hui, le segment qui relie Huamachuco dans … Lire la suite Qhapaq Ñan : La grande route inca du Nord Pérou, première partie – Visite 360°

Yayno

Situé à la confluence des fleuves Pomabamba et Lucma sur le flanc Est de la cordillère blanche à 4150 m d’altitude, le site de Yayno (ou Yaynu) est le plus grand site de la culture Recuay avec 25 hectares pour sa zone principale et 105 hectares si l’on compte les sites et structures associées. Malgré … Lire la suite Yayno

Pueblo Viejo de Pomabamba (Mision Hirca)

Situé à 3640m sur les hauteurs de Pomabamba, le site de Pomabamba viejo également appelé mision Hirca se compose de ruines Recuay et d’un tambo inca associé au Qhapaq Ñan. Les Tambos incas Les tambos sont probablement les bâtiments les plus représentatifs du Qhapaq Ñan. Disséminés à tous les 15 à 30 km le long … Lire la suite Pueblo Viejo de Pomabamba (Mision Hirca)

Pont Inca de Pacayacu

Le tronçon longitudinal des Andes du Qhapaq Ñan traverse les principaux accidents géographique des Andes et parmi eux des canyons et gorges creusés par des fleuves profonds et nécessitant la construction de ponts suspendus. Dans la région d’Ancash, la route inca franchit plusieurs rivières dont les eaux tumultueuses proviennent des glaciers de la cordillère blanche. … Lire la suite Pont Inca de Pacayacu

Les Ushnus du Pérou

Les Ushnus Les ushnus sont des plateformes architecturales incas possédant un a plusieurs étages superposés ainsi qu'un escalier d'accès au sommet de la structure. On pense que les ushnus étaient un point central de l'architecture des villes et centres administratifs incas autour duquel s’organisait le tracé urbain sur le modèle de Cusco . Cependant il … Lire la suite Les Ushnus du Pérou

Expédition Qhapaq ñan : l’Inca naani

La dernière partie du voyage longe la partie sud de la cordillère blanche, puis les cordillères Huayhuash et Raura. Le Qhapaq Ñan est appelé localement Inca Naani et quitte la région d'Ancash pour traverser la région de Huánuco et terminer au Nord de celle de Pasco. Après une partie pénible et chaude entre Huari et … Lire la suite Expédition Qhapaq ñan : l’Inca naani

Expédition Qhapaq Ñan : La route des Conchucos

Après voir passé Mollepata où le Qhapaq ñan se sépare en deux pour longer la cordillère blanche par ses deux flancs, je débutais la traversée par le flanc Est de la cordillère où se trouve le tronçon principal de la route inca. Cette portion est encore assez discontinue et j'ai sagement évité plusieurs segments où … Lire la suite Expédition Qhapaq Ñan : La route des Conchucos

Expedition Qhapaq Ñan 2022

Qhapaq Ñan : La grande route inca Le Qhapaq Ñan est le nom donné au réseau de routes incas. Estimé à plus de 30000 km et traversant un territoire de plus de 5000 km de long du Sud de la Colombie jusqu’au centre du Chili et de l’Argentine, le Qhapaq Ñan traversait tous les obstacles … Lire la suite Expedition Qhapaq Ñan 2022

Le Pérou pays de cités perdues et de trésors archéologiques ?

Le Pérou est généralement associé à un univers semblant tout droit sorti d’Indiana Jones avec ses ruines oubliées, ses momies, ses trésors. Et il faut dire que le personnage d’Hollywood à de nombreux points communs avec des célèbres explorateurs du début du XXeme siècle comme Hiram Bingham qui a découvert le Machu Picchu ou Percy Fawcett … Lire la suite Le Pérou pays de cités perdues et de trésors archéologiques ?

Effondrements au site archéologique de Kuelap : Le symbole d’une gestion touristique catastrophique au Pérou ?

Fin Novembre 2021, la presse péruvienne annonçait que le site archéologique de Kuelap était intact suite au violent tremblement de terre ayant frappé la région d’Amazonas, le site allait subir une évaluation générale. Pourtant depuis 10 Avril, une partie de l’immense mur périphérique du site archéologique s’est effondré à plusieurs reprises suite à d’intenses pluies, le tout immortalisé par des vidéos.