Raqchi

Situé dans la vallée Sud de Cusco sur la route reliant Cusco au lac Titicaca, le site archéologique de Raqchi est un point incontournable lors d’un voyage dans le Sud Pérou.

Plan du site archéologique de Raqchi

CommeNt s’y rendre ?

Depuis Cusco : Prendre un bus local en direction de Sicuani (S/.10-15), il y’a plusieurs compagnies qui partent toute la journée sur l’av. Huayruropata. Signalez au chauffeur que vous descendrez à Raqchi. Compter 2h30 de trajet environ. Vous pouvez également demander une course à un taxi de Cusco ce qui vous permettra de visiter d’autre lieux sur la route (compter au moins 200-300 Soles la course). Pour un transport privé de Cusco à Puno ou inversement avec visite de Raqchi et d’autres sites sur la route, il vous faudra contacter une agence de voyage (intéressant si vous être 4 personnes ou plus). Sinon les bus touristiques qui font la route Cusco-Puno ou inversement prévoient tous un arrêt pour visiter Raqchi en route , voici les 3 compagnies qui offrent le service de bus touristique plus visites sur cette route :

LA VISITE

Du croisement, la piste vous mènera jusqu’à la place de Raqchi où se trouve un marché touristique (la spécialité locale est la céramique) et la chapelle San Miguel Arcangel (du 17 eme siècle). L’entrée du site et la billetterie se trouvent à droite de la chapelle. Vous pouvez normalement trouver un guide local facilement. Le site de Raqchi fut construit durant le règne de l’inca Wiracocha (à ne pas confondre avec le dieu du même nom) puis terminé par Pachacutec et Tupac Yupanqui. Raqchi avait une fonction cérémonielle et administrative. Si les études archéologiques ont démontrée que le site fut occupé depuis l’an 200, les édifices qu’on observe datent de l’époque inca.

Le temple de Viracocha

Le bâtiment le plus emblématique du site est une immense Callanca (voir le lexique) dont il ne reste plus que le mur central et quelques structures comme les murs extérieurs et les colonnes qui soutenait la toiture. Selon les chroniques, on rendait ici un culte au dieu Wiracocha (dieu créateur du monde). Les dimensions de l’édifices sont extraordinaires : 92m de long par 25m de large. Le mur central en pierres et adobe qui soutenait la toiture en chaume mesure 12m de hauteur, le toit que vous voyez est actuel et sert à protéger le mur en adobe de la pluie.

Reconstitution hypothétique du temple de Raqchi – Source : ?

Les colonnes (assez rares dans les constructions incas et prehispaniques en général) servaient à soutenir un toit à double pente. Si les pierres utilisées sont des roches volcaniques assemblées de manière basique, on remarquera que les portes, les colones et le mur central présentent la finition typique des bâtiments cérémoniels incas : des pierres parfaitement assemblées et polies.

Reconstitution du temple en 3D – Source : Lizardo Tavera

Notez la représentation de la Chakana (croix andine) peinte en argile rouge autour des petites fenêtres qui ornent le mur central de la Callanca. Deux portes d’entrée à double chambranle donnaient sur chaque moitié du temple

Reconstitution du temple en 3D – Source : Lizardo Tavera

Les Colcas

Au Sud du temple se trouve la zone des colcas, 156 greniers circulaires de 8 mètres de diamètre destinés à stocker la nourriture. A l’heure ou j’écris cet article le secteur est fouillé et vous ne pourrez pas accéder à l’intérieur des colcas. Les greniers possèdent des fenêtres destinées à la ventilation et leur toit était en bois et en chaume, certains ont été reconstitués. La nourriture était stockée dans des céramiques ou des paniers en fibres végétales. Notez que la localisation de Raqchi est stratégique pour stocker dans la nourriture, la vallée sud de Cusco étant une énorme vallée agricole, de plus le site est à mi chemin entre Cusco et le lac Titicaca et donne aussi sur des chemins préhispaniques qui menaient à la côte.

Fouilles archéologiques dans le secteur Colca en 2019

Les habitations

Ce secteur est situé juste après le temple, vous traverserez d’abord une cancha entourée de bâtiments, les guides locaux affirment qu’il s’agit d’un Acllawasi probablement à cause de sa proximité avec le temple. Les habitations sont constituée de 6 blocs de bâtiments qui se répètent, l’édifice principal est une sorte de double maison séparée par un mur central et s’ouvrent sur la place par deux portes. La rue traverse l’ensemble et serait parfaitement alignée avec le lever du soleil lors du solstice d’été.

L’Ushnu

L’Ushnu de Raqchi est composé d’une grande plateforme entourée d’un mur d’enceinte. On y pénètre par un petit escalier via une porte à double chambranle. Sur l’ushnu se trouvent plusieurs petits bâtiments probablement destinés à la préparation des cérémonies et aux prêtres. Les habitants de la zone continuent d’effectuer des offrandes et rituels lors de l’élection d’un nouveau président de la communauté. Pour en savoir plus sur les ushnus incas vous pouvez lire l’article sur Curamba.

Les fontaines cérémonielles

Après l’ushnu, vous arriverez aux fontaines cérémonielles. ces 5 fontaines proviennent d’une source, l’eau est ensuite évacuée vers le lac artificiel via un canal de drainage. L’eau passe ensuite sous la place et ressort vers les terrasses de culture (via une fontaine que vous aurez surement remarqué en arrivant à Raqchi). Les fontaines sont entourée de murs qui indiquent probablement un rituel privé. La plupart des historiens et archéologues pensent que ces fontaines (omniprésentes sur les sites sacrés incas) servaient à se purifier avant d’accéder aux principaux temples.

Le mur d’enceinte

Le secteur cérémoniel de Raqchi est entouré d’un immense mur de 5 Km, vous pouvez l’observer sur la colline qui borde le site. Le mur mesure 3m de hauteur par 2,5m de largeur. En vous rendant au Tambo par le chemin inca vous traverserez le mur d’enceinte.

Le volcan Quimsachata

En arrière plan, on remarque plusieurs montagnes avec la forme caractéristique de volcans, à l’arrière se trouve un montagne à trois pointes, c’est le volcan Quimsachata, montagne tutélaire de la zone. Vous remarquerez que toutes les roches locales poreuses sont volcaniques.

Le chemin inca

Au Nord Ouest de la place, prendre la route qui se rend vers le village pour trouver le chemin inca. Il part en direction de Cusco et traverse la forêt et la muraille d’enceinte du site avant d’atteindre un immense tambo. Raqchi se trouvait en plein sur le Qhapac ñan connectant Cusco au lac Titicaca puis au Sud du Tawantunsuyo.

Le tambo

A 10-15 min de marche de Raqchi, vous atteindrez un immense tambo composé d’une grande cour centrale entourée de plusieurs bâtiments, l’un d’eux possède un toit restauré. Les tambos étaient disposés le long du Qhapac ñan et servaient de relais pour les chasquis (messagers incas) et de lieux de repos pour les voyageurs.

Les terrasses de culture

En sortant du site, ne manquez pas les nombreuses terrasses incas qui sont encore cultivées. C’est l’un des rare endroits où l’on peut voir du maïs ou de la quinoa sur les terrasses ce qui leur donne un aspect totalement différent.

Le saviez vous ?

  • La statue du dieu Viracocha est conservé au museo de sitio del Coricancha à Cusco mais sa tête, tranchée par les espagnols est conservée au musée des Amériques à Madrid.
  • Raqchi est l’un des rares sites au Pérou où la communauté a encore le droit de cultiver sur des terrasses incas et au sein du site archéologique.
  • Il est possible de loger chez l’habitant dans le village de Raqchi, en réalité le village principal ne se trouve pas près de la place et du site archéologique mais à quelques minutes à pied en allant vers le tambo.
  • Bien que la dernière éruption du volcan Quimsachata date de -4450, il est toujours surveillé par l’Institut Géophysique du Pérou, son activité actuelle étant encore indéterminée.
La tête de la statue de Viracocha

Infos pratiques

  • Prix d’entrée : S/.20
  • Type d’accès : Voiture ou bus
  • Temps d’accès : 15 min de route depuis Callalli, 1h15 depuis Chivay.
  • Région/Département : Région d’Arequipa/ Département de Canchis
  • Altitude : 3460 m
  • Ville de départ suggérée : Cusco, Sicuani, Puno
  • Temps de visite : 2h
  • Service de guide : Oui guides locaux environ 30 Soles.
  • Service de muletiers : Non
  • État du site : Restauré
  • Musée de site : Non

Sources

https://www.arqueologiadelperu.com.ar/raqchi.htm

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.