Les Cuchimilcos

Les Cuchimilcos sont des statuettes en céramique de la civilisation Chancay (1000-1450). Les Chancay se sont développés sur la côte centrale du Pérou, entre les vallées des fleuves Chancay, Chillon et Huaura. L’architecture et les contextes funéraires sont peu connus et les sites ont été largement pillés, en revanche on connaît bien les différents objets de la civilisation Chancay et notamment les textiles et la céramique. La plus célèbre des céramiques Chancay est sans conteste le Cuchimilco : une statuette représentant un personnage bras ouverts dont les dizaines de milliers de statuettes ornent les collections privés et les maisons de Lima.

Les représentations humaines sont communes dans les enterrements de personnages de l’élite des civilisations andines. Les cuchimilcos ont été retrouvés isolés ou dans des enterrements Chancay. La majorité des exemplaires provient toutefois de pillage de tombes et non de contextes funéraires étudiés par des archéologues.

deux cuchimilcos saisis par les douanes françaises
Des cuchimilcos récupérés par les douanes françaises en 2007 et restitués au Pérou en 2019

Description

Le cuchimilco est un personnage en céramique reprenant le style classique céramique de Chancay appelé noir sur blanc (en réalité peinture marron sur céramique mate beige). 
Les cuchimilcos étaient produits massivement et en série avec des moules (comme beaucoup d’autres céramiques préhispaniques). Leur taille est variable (de 10 cm à plus de 50 cm) est il semblerait que les Cuchimilcos de la vallée de Chancay soient plus grands que ceux retrouvés dans la vallée de Huaura.
Les bras sont courts et ouverts et le Cuchimilco peut être nu ou habillé, le sexe est toujours bien défini et on en trouve des masculins et féminins. La tête est large, ornée de peintures faciales et les yeux sont souvent ailés. La tête des figurines est peinte comme si le personnage portait un couvre chef (le turban était utilisé par plusieurs civilisations pré-hispaniques de la côte). Pour les historiens Weiss et Rojas la large tête du Cuchimilco représente une déformation crânienne bilobé, ce type de déformation semble avoir été fréquent dans la région au vu des crânes retrouvés et marque l’appartenance à une catégorie sociale à part. La tête présente parfois des petits trous dans lesquels étaient peut être fixées des plumes ornementales. La céramique est trouée sous les bras, au niveau des oreilles ou sur la tête, ces trous pourraient servir à éviter l’explosion des figurines à la cuisson. La peinture bien que constituée de motifs complexes peut sembler grossière en comparaison avec les céramiques d’autres civilisations pré-hispaniques, les lignes ne sont pas toujours droites et des coulures peuvent apparaître.

Le nom

Selon l’archéologue Walter Tosso, le nom du Cuchimilco proviendrait d’un vocable aztèque (Nahuatl) et il aurait été donné par les trafiquants et collectionneurs d’art précolombien dans les années 1940. Une croyance populaire affirme que le terme « cuchi » (porc en quechua) et « milco » (le lieu) se réfère à des élevages de porc fréquents dans la vallée de Chancay aux alentours des ruines où ont été retrouvés les figurines.

Contexte

Les Cuchimilcos ont été découverts dans toute la zone d’influence de la civilisation Chancay qui s’étendait autour des fleuves Chancay et Huaura (Région de Lima). Les premières découvertes scientifiques de Cuchimilcos sont faites par les vulcanologues Wilhelm Reiss et Alphons Stübel lors des fouilles de la nécropole d’Ancon vers la fin des années 1870, la zone est alors traversée par le chantier d’un chemin de fer reliant Lima à la petite ville balnéaire d’Ancon. Ils publieront trois volumes constitués principalement d’illustration « The Necropolis of Ancon in Peru » en 1880.

planche d'illustration de The Necropolis of ancon in Peru
Une planche illustrant des figurines retrouvées à Ancon – Photo : The Necropolis of Ancon in Peru

Durant la première moitié du 20 eme siècle, des sites de la vallée de Chancay sont fouillés par l’archéologue allemand Max Uhle qui récupérera 46 contexte funéraires puis par le péruvien Julio C. Tello qui dirigera aussi des fouilles sur la Nécropole d’Ancon. Des dizaines d’archéologues poursuivrons l’études des sites Chancay qui resterons pourtant abandonnés et méconnus du grand public. Difficile de ne pas mentionner également Yoshitaro Amano, cet industriel japonais installé au Pérou dans les années 50 qui a parcouru les cimetières de la vallée de Chancay à la recherche des fragments de textiles abandonnés par les pilleurs de tombes durant des années. Amano a également réussi à se faire offrir d’importantes collections de céramiques et de textiles amassées par des propriétaires d’haciendas de la vallée ce qui lui permit d’ouvrir un musée en 1964, reconnut dès ses début pour son impressionnante collection de textiles préhispaniques. Aujourd’hui le Musée de la fondation Amano réunit probablement la plus belle collection de textiles préhispaniques mais aussi l’une des plus grande collection de pièces de la civilisation Chancay.

Yoshitaro amano saisissant une céramique préhispanique
Yoshitaro Amano – Photo : Museo Amano

La grande majorité des Cuchimilcos ayant été collectée par les huaqueros (pilleurs de tombes), on ne connait pas leur contexte, cependant les découvertes archéologiques semblent indiquer que les Cuchimilcos étaient enterrés dans des tombes de toutes les catégories sociales des Chancay : des seigneurs aux simples paysans.

Interprétation

On ignore ce que représentait réellement les Cuchimilcos, la civilisation Chancay est peu connue et on trouve peu de chroniques parlant d’eux et de leurs rites et croyances. Plusieurs hypothèses ont toutefois été avancées par des historiens. Les Cuchimilcos pourraient représenter des accompagnants : des personnes sensées accompagner le défunt dans son voyage vers le monde des morts (d’autres civilisations comme les Moches utilisaient des personnages en céramiques et exécutaient également des personnes destinées à accompagner un personnage important dans la mort).

Les Cuchimilcos pourraient également représenter les différents dieux de la civilisation Chancay, en effet leur aspect est similaire à celui de statues de bois retrouvées dans des temples.

Enfin, une autre hypothèse suggère que les Cuchimilcos seraient liés à la fertilité à cause de leurs parties génitales clairement détaillées. Même si les Cuchimilcos accompagnent des défunts, il faut savoir que dans les croyances de l’ancien Pérou, la sexualité et la fertilité ne sont pas en contradiction avec la mort et il existe des représentations de sexualité entre des morts. De plus, le monde des morts est situé sous terre et influe sur la fertilité des plantes et des animaux, il existe également plusieurs légendes évoquant des corps ou des membres enterrés pour donner naissance aux premières plantes destinées à nourrir les hommes.

Il est malheureusement peu probable que l’on découvre un jour la signification exacte des Cuchimilcos, bien que proches de Lima, les sites archéologiques de la vallée de Chancay restent largement ignorés du grand publique et abandonnés par le gouvernement péruvien. Les cimetières Chancay ont été largement pillées depuis des années par les huaqueros et bien qu’il soit commun au Pérou de diaboliser et de responsabiliser systématiquement ces pilleurs de tombes pour tous les dommages infligés aux sites archéologiques, il nous semble utile de rappeler que comme dans beaucoup d’autres régions du Pérou la principale menace qui pèse sur les vestiges Chancay sont l’urbanisation et l’expansion de l’agriculture qui gagnent chaque année du terrain. Les études de Miguel Angel Guzman et Pieter van Dalen Luna sur des sites de la vallée de Chancay attestent de la disparition de pans entier de sites Chancay et il suffit d’un coup d’œil sur Google Earth pour constater à quel point les ruines sont cernées par l’urbanisation, les champs et vergers. De même, la nécropole d’Ancon qui est l’un des plus grand cimetière de la vallée de Lima est encore totalement abandonnée et est régulièrement envahis par des habitations et même par des constructions conduites par la mairie d’Ancon (collège et cimetière).

Le saviez vous ?

  • Milco la mascotte des jeux bolivarianos 2019 de Lima est un Cuchimilco, il a été choisi comme symbole de Lima pour accueillir les visiteurs de ses bras ouverts… et il aura probablement permis à de nombreux limeños de découvrir les Cuchimilcos !
  • La maire de Chancay a construit une immense statue de Cuchimilco de 5m de haut à l’entrée de la ville pour les jeux bolivarianos de 2019.
  • Vous pouvez admirer des Cuchimilcos dans les musées suivants : Museo Amano (Lima), Museo Andres del Castillo (Lima), Museo Nacional de Arqueologia (Lima), Museo municipal Chancay (Chancay).
  • D’autre céramiques Chancay ont été produites en masse comme le Chino, le porteur d’offrande ou d’autres animaux et personnages.
  • Bien que les Cuchimilcos soient l’emblème de la civilisation Chancay, leurs artisans excellaient dans l’art du tissage et la collection du Musée Amano à Lima compte d’innombrables tissus spectaculaires.

Sources

DAVENPORT, James a. Cuchimilcos : Análisis estilístico y proporciones de elementos químicos. Museo de arqueología de la universidad nacional jose Faustino sanchez carrión

GUZMAN, Miguel Angel. Arquitectura Chancay : Espacios rituales del tiempo sagrado, 2016. 351p. ISBN 2016-08907

http://www.antiguoperu.com/2019/08/anatomia-del-cuchimilco.html

https://www.redalyc.org/jatsRepo/3940/394056427004/html/index.html

https://archive.org/details/gri_33125012872939/page/n5/mode/2up

https://andina.pe/Agencia/noticia-milco-mascota-los-panamericanos-se-inspira-personaje-cultura-chancay-739929.aspx

https://www.pressreader.com/peru/peru-la-republica/20160517/282187945244901

Un commentaire sur « Les Cuchimilcos »

  1. Bien cher Thomas,
    encore un article d’une grande qualité et très intéressant.
    Toujours un plaisir de découvrir un nouvel aspect du Pérou. C’est un petit voyage dans cette période délicate pour toutes les populations.
    Merci pour ce travail. Prend bien soin de toi
    Au plaisir de te lire de nouveau.
    Patrick (de Grenoble)

    J'aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.